pour changer des courgettes, des aubergines!! 

je sais que beaucoup de gens n'aiment pas manger la même chose plusieurs jours de suite, pour ma part, ça ne me dérange pas du tout (problème de riche, d'ailleurs... :roll:)
avec un peu d'imagination, il y a vraiment d'infinies possibiltés de préparer les légumes.
il suffit de lorgner du côté des traditions culinaires des autres pays quand on manque d'inspiration: Italie, Orient, Moyen-Orient, Amérique du Sud, Afrique, Espagne...

moi qui "collectionne" les livres de cuisine, j'ai énormément de plaisir à aller dans ma bibliothèque, sélectionner quelques ouvrages (végé et non végé), m'asseoir sur mon canapé avec ma pile de livres, retrouver les jolies cartes postales et photos que je glisse dedans comme marque-page, feuilleter, choisir, regarder les alléchantes illustrations, un chat sur les genoux qui essaie de m'empêcher de lire , un autre qui va se coucher sur la pile de livres , et faire mon choix... ces petits rituels font partie intégrante de ma préparation du repas.

je trouve ça infiniment plus précieux, plus méditatif et conscient que de taper sur google "aubergine recette".
mais oui! moi blogueuse, je vous encourage à lâcher un peu le net, et flâner dans les livres, vous savez ces objets bientôt en voie de disparition... 
le poids de l'objet, le bruit des pages qui se tournent, la sensualité du papier, le temps de prendre le temps... 
à trop vouloir aller vite, ne perd-on pas le sens des choses?

tiens cela me rappelle une conversation hier, avec mon collègue.
il me recommande, si je dois prendre le train Toulouse-Bordeaux, de télécharger des épisodes sur mon téléphone pour "mater une série" car le réseau est mauvais et il ne faut pas compter sur le streaming.

je lui ai répondu que je ne regarde pas de série,  que je n'ai pas de portable, mais qu'en voyage, je prends toujours un livre.
pas de panne de batterie, pas de faiblesse de réseau, meilleure carte graphique ever: l'imagination.

et que bien souvent, je ne l'ouvre même pas, parce que l'essence du voyage (aussi petit soit-il) ne commence-t-elle pas justement par le trajet?
je me connecte au monde extérieur, au paysage, à l'architecture, aux nuages, et cette connexion-là ne lâche jamais.

voyager la tête baissée sur un écran, à avaler des images artificielles, pensées pour nous "distraire" (j'aime le double sens de ce mot ) pour "accélerer" le temps, ne pas s'ennuyer, meubler le trajet... renoncer au moment présent, en somme. s'étourdir avec de la fiction pour échapper au présent, celui qu'on ne vit qu'une fois et qui ne reviendra jamais...

carpe diem, c'est plus à la mode il faut croire.... carpe info /vidéo /notif /mise à jour, etc.

il m'a juste dit "ah oui, c'est vrai... on ne fait plus attention à tout ça..." 

alors, lisez la recette, inspirez-vous-en si ça vous dit, mais faites la cuisine avec pleine conscience, amour et gratitude.
que vos plats vous fassent voyager sans bouger, parce que vous les préparez et vous les mangez en les savourant, pas en regardant vos notifs, ou en rattrapant vos épisodes en retard d'une série à la mode, de celles "qu'il faut absolument avoir vues" pour avoir un sujet de conversation en société.
vous ferez ça plus tard. 
manger est plus important. ce que vous mettez dans votre corps, (et dans votre cerveau!) est capital.

mettez-y du beau, du bon, du joyeux, il vous le rendra bien.

IMG_1020

ingrédients (2)

- 2 aubergines
- 2 cuillères à soupe de St hub (ou toute autre margarine végétale)
- une vingtaine de feuilles de sauge (fraîche ou séchée)
- 1 feuille de laurier
- ail semoule (de l'ail frais serait mieux niveau nutritionnel, mais l'ail semoule permet de "paner" et dorer l'aubergine... à vous de voir)
- sel poivre

 

préparation

faire bouillir une casserole d'eau avec du sel, et préparer le panier vapeur.

laver et essuyer les aubergines, puis les débiter en rondelles assez épaisses.
les mettre à cuire 7 à 10mn à la vapeur avec le laurier. cela les gorgera d'eau et limitera l'absorption de gras à l'étape suivante.

pendant ce temps, préparer le beurre de sauge: faire chauffer à feu doux le St Hub dans une poele, puis y ajouter les feuilles de sauge hachées (les Italiens ajoutent souvent du jus de citron aussi, à vous de voir!).

égoutter les aubergines, saupoudrer généreusement le beurre de sauge d'ail semoule, et déposer rapidement les rondelles d'aubergine dedans, et monter le feu à moyen-vif.
pendant qu'un côté cuit, saupoudrer la face à l'air libre d'ail semoule avant de les retourner.
il faudra normalement procéder en plusieurs fois, sauf si vous avez une énooooorme poele.

réserver au chaud en attendant de tout faire cuire.
servir avec ... autre chose, si vous avez très faim, mais peut suffire pour un repas frugal-mais-raffiné.

IMG_1021

 

je vous ai parlé de George le sournois? (ici avec son frère Orion)
je sais qu'on ne juge pas sur les apparences, mais là tout de même... avouez qu'il porte bien son nom! 

IMG_0870