je me perds dans mes livres comme Marcus Brody dans son propre musée 

aujourd'hui est un jour littéraire pour moi. enfin un peu plus que les autres.
parce que Oscar, et parce que j'ai envoyé ma participation à un concours d'écriture.

49 - oscar wilde

17 - l'encre et la plume

sinon, ma pile de lecture en cours est presque aussi grande que moi (j'ai toujours lu plein de livres à la fois... a minima 3, mais bien souvent beaucoup plus).

j'ai encore acheté plein de choses., d'occasion bien sûr!
j'ai notamment acquis un livre en anglais de cuisine italienne de la Renaissance (l'anglais et l'italien se côtoient dans les pages... ça va me faire des noeuds au cerveau), donc vous vous doutez que des extraits se retrouveront testés ici, un autre sur la découverte de la nature que j'avais étant enfant, et que j'ai retrouvé, Gerald Durrell, ça vous parle?
un sur les pierres, un qu'on m'a prêté et que je soupçonne d'être un peu à la mode, (j'ose pas chercher, mais il a l'air glauque... donc je me tâte à le lire); un Charlotte Brontë, un Harry Potter, et des contes... plein de contes.
et l'Eneide.

beaucoup sont des re (rererere) lectures.

et toujours, sur le mythe arthurien, et Merlin, toujours.

il y a un passage que j'aimerais copier ici, pour moi, comme "trace" mais aussi pour vous, s'il vous inspire.

Le Peuple de Féérie se montrait peu exigeant car il était aussi modeste et humble que les hommes. Saison après saion, année après année, les hommes renouvelaient l'antique pacte qui les unissait au Peuple de Féérie, à la Nature. Chaque menu geste de leur quotidien était empreint de sacré. Ils les accomplissaient dans la joie, avec ferveur et bienveillance, prélevant ce dont ils avaient la nécessité et n'oubliaient jamais de demander puis de remercier la terre pour les bienfaits qu'elle leur accordait. Ainsi les hommes étaient à leur juste place dans le cycle de la vie, car ils connaissaient la force de Féérie et de ses royaumes. 
Mais plus le temps passait, plus les hommes oubliaient le lien étroit qui les unissait à la Nature. 
Habités désormais par l'arrogance et la prétention de pouvoir commander les éléments, ils piétiaient, malmenaient la forêt et se désintéressaient de la terre, la mère originelle dont nous étions tous issus. 

Secrets et mystères de la vie de Merlin -  Marie Tanneux

fee055

voilà, j'ai posé mon petit texte.
on peut parler de nourriture maintenant.

je vous livre en vrac, même en touffe, comme Cyrano, quelques jolies choses que j'ai mangées, bues, partagées dernièrement. (lol je fais comme Sandrine du blog végébon)

IMG_7254



vin chaud à la citrouille! le voilà!!
🎃

IMG_7310

 

un petit flan au lait végétal, aux raisins, à la poire et aux fleurs (made in Germaine)

IMG_7321

IMG_7323

 


des biscuits de la Lune

IMG_7332

IMG_7340

IMG_7342


des bricks au épinards, mozzarella vegan et un peu de cumin

IMG_7302

IMG_7304

IMG_7305

du fromage frais à la coriandre

IMG_7289

IMG_7292

IMG_7293

IMG_7296

IMG_7300

 


voilà, c'était mon petit post "en vrac"de fin de mois.
on va reparler livres assez vite, vu que je vais offrir quasiment que ça pour Noël, faudra que je vous raconte.

 et sinon vous lisez quoi en ce moment? (marc lévy s'abstenir )