- pour obtenir le lait, on ne tue pas la vache.
- les vaches produisent du lait naturellement
- on fait ça depuis la nuit des temps
- et le calcium alors?
- et la croissance des enfants?

voilà ce qu'on entend quand on se hasarde à critiquer l'industrie laitière...

pourquoi le lait c'est cruel?

c'est vrai qu'au premier abord, les produits laitiers ne semblent pas impliquer de souffrance.
mais c'est faire abstraction du fait que pour produire du lait, une vache doit mettre bas, comme tout mammifère, y compris l'être humain.
nous les femmes, nous n'avons pas du lait toute notre vie?
ben les vaches non plus.
ni les chiennes, ni les lionnes, ni les baleines, ni les rates, ni les truies.....

si on laisse le veau téter, c'est du profit en moins. et puis le veau va grandir et la vache va ralentir sa production.
donc on retire le veau quelques jours après sa naissance.
on ne pense jamais au traumatisme infligé à la mère et à son bébé, alors que certaines personnes ont de la peine quand elles prennent un chaton ou un chiot car il faut le séparer de sa mère, et pour un humain, c'est une des choses les plus abominables qui soient, et on ne le souhaite à personne, même pas à son pire ennemi.
mais la vache, bah, elle a l'habitude...
(si vous entendiez HURLER la vache à qui on prend le bébé, vous comprendriez que oui, elle l'aime, oui elle est malheureuse, et oui, elle comprend et elle hurle plusieurs jours )

- si le veau est une femelle, il sera élevé pour se reproduire et produire du lait comme sa mère.
sa première grossesse aura lieu à deux ans. elle sera refécondée trois mois après la naissance et l'enlèvement de son petit.
par insémination artificielle dans plus des 3/4 des cas.
elle sera maintenue en lactation au moins 7 mois par an, et même pendant ses grossesses.
cela ne respecte absolument pas le cycle naturel de reproduction ni les besoins primaires du corps.
de ce fait, vers 5 ou 7 ans, épuisée, la vache part à l'abattoir...
normalement, une vache vit environ 20 ans.

70 à 80% de la "viande de boeuf" que nous mangeons est en fait de la "vache laitière épuisée", regardez bien les tout petits caractères sur les emballages la prochaine fois que vous achetez des steaks.


- si le veau est un mâle, son sort dépendra de son "potentiel viande".
s'il est pauvre, son estomac sera ouvert pour prendre la présure, enzyme que l'on utilise pour faire cailler 90% des fromages du commerce (artisanaux et industriels). sa chair servira de pâtée pour chiens.
s'il promet une chair utilisable, il sera envoyé dans des unités d'engraissement intensif, où il sera gavé de céréales, isolé des autres et maintenu à l'étroit pour grossir rapidement, et être abattu jeune avant que sa chair prenne la couleur naturellement rouge de l'âge adulte.

90% des élevages sont en batterie.
le veau fermier, les vaches dans les prés que l'on voit quand on se balade à la campagne, c'est seulement 10% de la production nationale.

quel que soit le type d'élevage, l'implication du fermier qui "aime ses bêtes", ou le rendement maximum dans un immense hangar mécanisé, les vaches et les veaux finiront sans exception à l'abattoir.
ceux qui aiment leurs bêtes aiment encore plus l'argent.

l'industrie laitière est donc un fournisseur direct de l'industrie de la viande et ne peut en être dissociée.

à chaque fois que l'on consomme des produits laitiers, on envoie aussi des animaux à l'abattoir.


ne plus consommer de lait / beurre/ fromage c'est ne plus avoir de cholestérol.

et pour le calcium, la plupart des aliments en contiennent: légumes verts, céréales complètes, oranges, eau minérale...

la croissance des enfants?
bourrage de crâne de l'industrie laitière qui veut vous en vendre toujours plus en vous faisant culpabiliser avec le bien être et la santé de vos enfants.

comme le petit chat, le petit veau, le bébé lapin et tous les autres mammifères, l'enfant tète sa mère jusqu'à une période de sevrage après laquelle il peut manger comme les adultes.
sa croissance, à ce moment là, est loin d'être finie!
le chaton tète jusqu'à 2/ 3 mois, et atteint sa taille adulte tout seul à plus d'un an.

même sans lait (d'une autre espèce en plus! ) l'enfant se développera harmonieusement jusqu'à l'âge adulte.
les intolérants au lactose ne sont pas nains, difformes ou malnutris!
les civilisations qui n'en boivent pas (comme les asiatiques) ne sont pas malades et carencés.

on peut aimer le lait, mais on n'en a pas besoin.
on n'a pas besoin de lait mais de calcium.


voilà pourquoi toutes mes recettes sont proposées avec du lait végétal de la crème de soja, et le fameux Saint Hubert!


merci à tous ceux et toutes celles qui auront pris le temps de lire ce billet.